Pour approfondir : pourquoi parler du christianisme comme rupture ?

Plan

Résumé: dans le tableau des auteurs, j'ai placé lechristianisme entre l'antiquité et le moyen-âge, et j'ai parlé de rupture, c'est-à-dire, de changement profond de la nature de la philosophie; je me réfère à la thèse de Pierre Hadot dans Qu'est-ce que la philosophie antique?


Cours


La philosophie n'est plus un mode de vie, une sagesse, mais un savoir clos, dogmatique. Pourquoi ?

Selon Pierre Hadot, les raisons historiques de la transformation de la philosophie en un savoir clos, dogmatique, se trouvent principalement dans l’émergence du christianisme au Ier siècle ap. J.C.

 

  • Le christianisme détient la vérité et la clef de la vie bonne : ce n'est pas la philosophie mais la religion chrétienne qui est la vraie sagesse

En effet, la philosophie se caractérise essentiellement comme présentation d’un mode de vie exemplaire, une vie gouvernée par la raison, nommée « Logos ». Or, justement, le christianisme va s’auto-proclamer détenteur du Logos… et donc seul capable de dire quelle est la vie bonne.

Or, le christianisme, si on lit par exemple l’évangile de Jean, présente Dieu comme le détenteur et la révélation du Logos, ce Logos que recherchaient avidement les philosophes Grecs. Dans ce texte, le christianisme se présente donc comme une philosophie… et même, finalement, comme LA philosophie, au sens de la vraie philosophie. Les chrétiens sont en possession du Logos, incarné en JC. Les chrétiens ont repris le mot grec « philosophie » pour désigner la perfection de la vie chrétienne.

Philosophie et christianisme sont des philosophies parce qu’ils ont pour but de se détourner du monde sensible pour pouvoir contempler Dieu et la réalité spirituelle , mais seul le christianisme a pu faire adopter ce mode de vie par les masses populaires. Le christianisme ayant réussi à convertir les masses, la philosophie comme mode de vie est peu à peu oubliée. Mais le christianisme se réclame de la philosophie, et va puiser dans les textes des philosophes grecs de quoi expliquer leur vérité.

  • La philosophie, un outil au service de la foi...

C’est surtout au Moyen Age qu’a eu lieu le divorce entre le mode de vie et le discours philosophique. On oublie progressivement la teneur existentielle de la philosophie, on n’en garde que les discours. Cf. scolastique.

La philo n’est plus qu’un simple matériel conceptuel utilisable dans les controverses théologiques ; philosophie = servante de la théologie, sagesse supérieure.