PHILOCOURS.COM


Contact
Accueil
Cours
Corriges
Methode
Dossiers
Liens
Aide Perso
Fiches Bac
Programmes
Bibliographie
Accès Elèves

Accueil > Méthode > Préparation du commentaire

Préparation du commentaire de texte

page créée le 01/01/2003

 

 

Résumé:

liens associés

 

 

NB : je m'inspire toujours de l'ouvrage intitulé Organibac (Ed. Magnard)

 

I- QUE FAIT L'AUTEUR ?

A- Objectif

B- Structure du texte

C- Vocabulaire employé

II- QUE METTRE DANS UNE INTRODUCTION ?

III- LA CONCLUSION

 


Etant donné ce qu'est un texte philosophique (cf. " préparation de la dissertation", introduction), ce qui va être essentiel, c'est de dégager la manière dont l'auteur justifie ce qu'il dit.

 

I- QUE FAIT L'AUTEUR ?

 

A- OBJECTIF

Il faut chercher si l'auteur :

- établit une thèse

- élucide une notion

- réfute une thèse (que ce soit celle d'un autre philosophe, ou bien une opinion généralement admise)

- illustre une thèse, etc.

 

Ce sont bien là des opérations intellectuelles, qui mobilisent notre intelligence.

 

Exemples

Voici le début d'un texte de Hegel, philosophe Allemand du XIX e :

"On dit volontiers : mon vouloir a été déterminé par ces mobiles, circonstances, excitations et impulsions, la formule implique d'emblée que je me sois comporté de façon passive. Mais en vérité mon comportement n'a pas été seulement passif. "

Ce texte commence donc par : "on dit" : il s'agit donc d'abord de souligner une opinion généralement répandue. La deuxième phrase, elle, commence par un "mais" : cela implique que cette opinion, bien que pouvant comporter des éléments positifs, est erronée.

L'objectif de ce texte est donc d'amener le lecteur à réviser son opinion, voire à y renoncer complètement.

 

Autre exemple : voici le début d'un texte de Kant (philosophe allemand du XVIIIe) :

"Fausse est la théorie de ceux qui admettent un certain sens moral particulier par lequel et non par la raison serait déterminée la loi morale."

Ici, il ne s'agit plus de partir de l'opinion commune qui comporte à un certain point de vue une part de vérité mais de rejeter une thèse ; la différence est importante, car alors qu'une opinion composée d'un mélange inextricable de préjugés, de croyances, d'expérience, de vérité, la thèse ou la théorie est consciente d'elle même, et présente pour sa justification un ensemble d'arguments qu'il faudra donc réfuter.

Ce genre de texte a donc pour objectif de réfuter une thèse en montrant :

- qu'elle repose sur de faux principes,

- qu'elle se contredit elle-même,

- qu'elle ne rend pas compte de certains faits

 

B- STRUCTURE DU TEXTE

Il s'agit ensuite de chercher comment l'auteur procède. C'est à nous montrer cela que consiste le commentaire philosophique. Pour ce faire, vous devez repérer l'armature logique du texte.

Exemple : prenons ce texte de Kant dont l'objectif est de résoudre une question :

"L'un des plus grands problèmes de l'éducation est le suivant : comment unir la soumission sous une contrainte légale avec la faculté de se servir de sa liberté? Car la contrainte est nécessaire ! Mais comment puis-je cultiver la liberté sous la contrainte?Je dois habituer mon élève à tolérer une contrainte pesant sur sa liberté, et en même temps je dois le conduire lui-même à faire un bon usage de sa liberté. Il doit de bonne heure sentir l'inéluctable résistance de la société, afin d'apprendre qu'il est difficile de se suffire à soi-même; qu'il est difficile de se priver et d'acquérir, pour être indépendant."

Voici la structure de ce texte :

1- énoncé de la question ou du problème envisagé

2- caractère apparemment insoluble de cette question

3- premier essai de solution

4- conséquences logiques ou pratiques du refus de la solution proposée

5- solution proposée

 

C- VOCABULAIRE EMPLOYÉ

Vous devez ensuite souligner les termes-clef ; dans votre commentaire vous devez les expliquer, sinon, c'est de la paraphrase.

 

II- QUE METTRE DANS UNE INTRODUCTION ?

Vous rappelez brièvement le titre de l'œuvre dont est extrait le texte (en le soulignant), ainsi que l nom de l'auteur ; si vous le savez, dites de quel siècle il est issu, mais faites attention : la moindre incertitude peut vous mener au désastre !

Il faut savoir que vous n'êtes pas censé connaître l'auteur, encore moins l'ouvrage.

Ce qu'on attend de vous, c'est que vous soyez capable de lire un texte philosophique. Pour ce faire :

- dites quelle est la question (implicite ou explicite) que se pose l'auteur

- quelle est la thèse (sa réponse à cette question, sa position)

- quelle est la thèse adverse

- quels sont ses procédés d'argumentation (différentes étapes, structure)

 

III- LA CONCLUSION

Sa fonction est triple :

1- définir le principal intérêt du passage

2- signaler les difficultés que laisse subsister l'analyse de l'auteur

3- répondre à la question posée en introduction, ou bien indiquer brièvement les raisons pour lesquelles cela est impossible

 

La conclusion devra donc avoir la forme suivante :

"Le principal intérêt de ce texte de X c'est qu'il a permis de (…). Nous avons cependant remarqué le caractère excessif des conclusions de l'auteur; il semble bien en effet que (…). Donc (…)"

 

 

 

 

Accueil > Méthode > Préparation du commentaire
© Philocours
Accueil | Haut de page